En été, deux « écoles » s’opposent : ceux qui décident d’imposer un break estival à leur employés et ceux qui décident de rester ouvert toute l’année en organisant les congés des employés pour pouvoir toujours maintenir une activité.

Si vous voulez fermer

Si vous souhaitez fermer votre entreprise, sachez tout de même que cette fermeture annuelle est règlementée. En effet, vous ne pouvez fermer que 4 semaines d’affilées, entre le 1er mai et le 31 octobre. Vous devez en informer au préalable les représentants du personnel avant le 1er mars de la même année afin qu’ils puissent s’organiser en, surtout, en informer les employés pour qu’ils gèrent leurs congés en fonction.

Si vous voulez échelonner

Si vous souhaitez opter pour l’échelonnage des congés, sachez qu’il vous est obligatoire d’informer vos employés au moins un mois à l’avance de ses dates de congé. Pour pouvoir obtenir 30 jours de congés payés, un employé doit avoir travaillé douze mois pendant la période de référence, il doit donc être engagé depuis plus d’un an pour que son solde de congés ne soit pas négatif.

Cas particuliers

Pour les employés nouvellement embauchés, il n’y a, depuis le 1er juillet 2013, plus de recours pour pouvoir être rémunérés durant le break estival, le chômage partiel ayant été supprimé. Les PME collaborant avec des clients à l’international doivent se renseigner sur leurs habitudes estivales, le break étant une habitude très Française qui pourrait bien ne pas plaire à certains étrangers. Faites donc très attention !

Partagez l'article