Ces deux formes de contrat sont regroupées sous le terme « alternance » et elles concernent pour la plupart des jeunes étudiants (entre 16 et 25 ans), dont le but est de valider leur diplôme tout en acquérant une formation professionnelle. Du côté des entreprises, si ces deux formations présentent de nombreux avantages.

L’apprentissage

  • selon la formation et le diplôme préparé, le contrat d’apprentissage peut durer entre 6 mois et trois ans
  • l’apprenti alterne son temps entre les cours au sein d’un CFA et le travail au sein d’une entreprise
  • le salaire va évoluer en fonction de l’âge, de l’ancienneté et du pourcentage du SMIC (ou du minimum conventionnel) déterminé (entre 25% et 75%)
  • un maître d’apprentissage doit encadrer l’apprenti
  • une exonération des cotisations sociales est accordée à l’employeur
  • l’effectif de l’entreprise ne décompte pas le poste d’apprenti

La professionnalisation

  • il s’agit d’un contrat à durée indéterminée avec une période de professionnalisation, ou bien d’un contrat à durée déterminée (de 6 à 12 mois)
  • la formation théorique ne représente que 15 à 25% de la durée du contrat mais doit au minimum être de 150 heures
  • l’âge et le diplôme préparé déterminent le salaire (en général, c’est de 55 à 85% du SMIC)
  • le jeune est encadré par un tuteur au sein de l’entreprise
  • l’entreprise est exonérée de charges sociales (jusqu’à 1 445,38 € uniquement)
  • le jeune n’est pas décompté de l’effectif de l’entreprise

Partagez l'article