Arrivés en France il y a 5 ans, les food-trucks sont désormais au nombre de 300 dans notre pays. Une véritable success story ! Retour sur un concept qui marche et qui séduit une clientèle urbaine en attente de produits simples, sains et qualitatifs.

Food trucks : des « camions cantine » très en vogue

Original et relativement simple à mettre en place, le concept des food trucks attire aujourd’hui de nombreux entrepreneurs. De plus en plus présents dans les grandes villes, ces « camions cantine » font désormais partie du paysage urbain, comme par exemple à Paris, Lyon ou Nantes. Raison de ce succès ? Les food-truck servent une cuisine simple, saine et de qualité, pour un prix raisonnable, aux alentours de 10€ le menu. Une nouvelle génération de fast-food, qui séduit une clientèle pressée, adepte d’une cuisine street food et gourmande.

Créer son foodtruck : quelques conseils

Envie de vous lancer dans l’aventure du food-truck ? Comme pour tout commerce, n’oubliez pas que l’emplacement est l’une des clés de votre succès. Alors, veillez toujours à bien le choisir ! Les centres villes sont généralement porteurs mais ils sont déjà très occupés. Alors, pensez aussi aux zones périphériques où se trouvent les bureaux. Autre point primordial : soignez tout particulièrement vos relations clientèle. Car la dimension humaine est primordiale dans les food trucks. Pensez aussi à définir clairement vos spécialités culinaires et à fixer vos prix dans la moyenne des prix pratiqués, soit entre 8 et 10€ pour un menu, le midi. Enfin, faites parler de vous et optimisez votre communication ! L’idéal ? S’inscrire sur les réseaux sociaux tels que Twitter ou Facebook et publier des nouvelles chaque jour, pour que vos clients puissent vous trouver partout à l’instant T.

Food truck : pensez à l’assurer

L’activité de food truck comporte des risques particuliers. Il est donc essentiel de bien s’assurer et d’opter pour une assurance food-truck, car oui, ça existe ! Cette garantie doit notamment prévoir une prise en charge en cas de vol, d’incendie ou de dégât des eaux, mais aussi :

  • une garantie responsabilité civile d’exploitation en cas d’accident causé à un tiers
  • une garantie responsabilité civile professionnelle qui vous couvre pour les dommages causés par les produits après la livraison

Pensez aussi à opter pour des garanties optionnelles pour vous prémunir par exemple de la perte d’exploitation, la perte d’espèce ou encore, du hold up. Selon vos exigences et votre budget, choisissez l’assurance qui vous permette de travailler en toute sérénité !

Partagez l'article