Si vous faites partie des rares personnes se souciant un tant soit peu du bien-être et de la sauvegarde de notre belle planète, cet article est pour vous ! Nous parlerons ici de protection de l’environnement, indirecte certes, mais protection tout de même.

.

Une imprimerie, c’est avant tout une énorme logistique à mettre en place. Que ce soit pour l’achat des machines, leur entretien, leurs révisions… ou pour les fournitures nécessaires à la production comme l’encre, le papier, les produits chimiques… les imprimeries sont de grosses consommatrices de matières premières.

.

Le papier, comme vous le savez probablement, est fabriqué à partir de la cellulose contenue dans le bois. Chaque année, des millions d’hectares de forêts sont abattues pour les besoins en papier de l’Homme (et bien plus encore, mais ça c’est une autre histoire). Mais il existe un certain nombre de certifications qui peuvent attester de la provenance « éco-responsable » du papier, c’est-à-dire issu de papier recyclé ou de forêts gérées durablement.

.

Par ailleurs, il est possible aux imprimeurs de réduire leur impact sur l’environnement par bien d’autres moyens. Par exemple, il peuvent décider de n’utiliser que de l’encre d’origine végétale, ou encore de se fournir en matériel chez des fabricants ayant le même respect de l’environnement.

.

Enfin, le dernier domaine susceptible d’être nocif pour l’environnement est également évitable : l’imprimerie, sur son lieu d’implantation, peut faire attention aux déchets rejetés. Les déchets dangereux peuvent être triés en fonction de leur toxicité et du risque qu’ils présentent pour l »environnement. De même, les produits les plus nocifs peuvent être remplacés par des substituts moins agressifs, et les produits comme les solvants peuvent être stockés de manière sécurisée pour éviter tout risque.

.

Vous l’aurez compris, avant de choisir votre imprimerie, renseignez-vous un peu sur leurs méthodes !

Partagez l'article