Troisième partie de notre dossier sur les marches à suivre pour créer son entreprise, et toujours autant de bons conseils ! C’est parti pour les 10 points de la semaine.

  1. Le statut de jeune entreprise innovante : il n’est attribué qu’à un certain type d’entreprise, concentré sur la recherche et le développement.
  2. Connaître les trois régimes de TVA : le régime du réel simplifié (dépôt d’une déclaration annuelle de TVA et versement de 4 acomptes de TVA au cours de l’année), le réel normal mensuel (dépôt mensuel d’une déclaration de TVA); le réel normal trimestriel (dépôt trimestriel d’une déclaration de TVA)
  3. La déclaration d’échange de biens : sont déclarées les opérations commerciales effectuées avec des entreprises situées dans des pays membres de l’Union Européenne dès la première expédition .
  4. La Contribution Foncière des Entreprises : c’est une cotisations calculée sur la valeur locative des biens soumis à la taxe foncière
  5. La Contribution sur la Valeur Ajoutée des Entreprises : la CVAE se calcule sur la valeur ajoutée des entreprises et n’est obligatoire que si le chiffre d’affaires dépasse 152 500€.
  6. Point sur le point mort : il correspond à un chiffre seuil à partir duquel l’entreprise devient bénéficiaire. En-deçà de ce seuil, l’entreprise est en perte.
  7. Respecter la facturation : des mentions doivent obligatoirement apparaître sur une facture.
  8. Calculer une marge commerciale : elle se calcule en retirant au chiffre d’affaires le montant des achats effectués (attention à ne pas oublier de prendre en compte la variation des stocks de marchandises).
  9. S’acquitter de ses dettes : si votre entreprise est redevable à une autre entreprise, vous disposez de 60 jours à partir de la date d’édition de la facture.
  10. Différencier bilan et compte de résultat : le premier se compose de l’ensemble du patrimoine de l’entreprise (l’actif et le passif). Il fait le point sur tout ce que l’entreprise possède et en mesure la richesse. Le deuxième présente l’ensemble des charges et des produits de l’entreprise sur un exercice comptable. Il permet notamment de savoir si l’entreprise est bénéficiaire ou déficitaire.

 

Et si, avant de créer votre entreprise, vous souhaitez organiser une conférence destinée à vos financeurs, partenaires, associés, clients, n’oubliez pas de rendre cet événement interactif et dynamique en louant un parc d’iPad : vous aurez ainsi la possibilité de convaincre via des applications personnalisées, et de répondre oralement et directement aux questions qu’ils auront posées en les tapant sur la tablette tactile.

Partagez l'article